ECOLAB > Agenda > Vers une gestion durable des sols agricoles autour de l’ancienne fonderie Metaleurop Nord, multi-contaminés par les éléments traces métalliques

Vers une gestion durable des sols agricoles autour de l’ancienne fonderie Metaleurop Nord, multi-contaminés par les éléments traces métalliques

Séminaire le 01 fév 2018 à 11h00

Intervenant : Bertrand POURRUT

Enseignant-chercheur au Laboratoire Génie Civil et géo-Environnement (LGCgE) - Equipe Sols et Environnement (ISA Lille).

Toulouse 4R1 Toulouse 4R1

Jeudi 01 février, 11h00

Salle de Conférences, 4R1

 

POURRUT Bertrand

 

Vers une gestion durable des sols agricoles autour de l’ancienne fonderie Metaleurop Nord, multi-contaminés par les éléments traces métalliques

Située au cœur de l’ancien bassin minier du Nord-Pas de Calais, le site atelier SAFIR Metaleurop ( http://www.safir-network.com/site-de-metaleurop/) est une des zones les plus contaminées en Europe. Il a été principalement sous l’influence de deux usines métallurgiques : Metaleurop Nord (1894-2003) qui fut la plus importante fonderie de plomb d’Europe pendant près d’un siècle et Nyrstar (1869- ) une fonderie de zinc qui est toujours en activité. Ces deux usines ont rejeté des quantités massives d’éléments traces métalliques (ETM) dans l’environnement via leurs émissions atmosphériques (pollution des sols), leurs émissions aqueuses (pollution des sédiments de la rivière Deûle) et le transport de minerais (pollution des sols et des sédiments). La zone contaminée représente une surface de près de 150 km2, peuplée par plus de 50000 personnes.

Le site Metaleurop présente de nombreux problèmes auxquels il est urgent de faire face : risques sanitaires liés à l’ingestion de sols contaminés, à l’inhalation de poussières ou à l’ingestion de productions agricoles issues de sur la zone (grandes cultures, maraichages et autoproduction dans les jardins) et risques environnementaux. Cependant, malgré les risques évidents, la complexité de ce mégasite rend sa gestion particulièrement compliquée : taille du site, poly-contamination, zone fortement anthropisée, usages de sols très variés, nombreuses parties prenantes (particuliers, agriculteurs, municipalités, industriels, ARS, Départements, Région, ADEME…)…

Ce constat est particulièrement vrai dans le cas des sols agricoles qui couvrent près de 800 ha dans la zone contaminée. Ces zones agricoles posent plusieurs problèmes :

- la plupart des productions agricoles ne sont pas conformes aux règlementations françaises et européennes que cela soit pour l’alimentation humaine ou animale ;

- en fonction du cours des céréales, les agriculteurs sont tentés de vendre leurs productions sur les marchés plutôt que de les céder à l’ADEME contre une indemnisation fixe ;

- l’activité agricole sur le site est une source importante de poussières contaminées.

Bien que l’usine Metaleurop Nord ait fermé il y 15 ans, aucune solution durable n’a encore été trouvée pour gérer ces sols agricoles fortement contaminés par les ETM. Les techniques de dépollution physico-chimiques couramment utilisées dans la gestion de sites pollués ne sont pas adaptées à la taille de ce mégasite. Durant la conférence seront présentées les différentes options qui ont été testées sur le site, en particulier les options de phytomanagement qui semblent les plus prometteuses et réalistes d’un point de vue économique.

Afficher le pied de page